Assurance-Auto : Les perspectives du PHYD en France

Rien n’est plus comme avant pour l’assurance-auto. Ce produit vit désormais une grande mutation technologique avec l’entrée en jeu des offres « Pay How You Drive » (PHYD) qui déterminent la prime de l’assurance selon le mode de conduite du véhicule assuré. Par le biais d’un boitier ou un smartphone, appelés « Device », l’assureur enregistre les données de navigation de la voiture (vitesse, freinage, accélération, etc.) et détermine le montant de la prime que le conducteur payera pour être couvert.  En Europe, le marché est en pleine croissance. Cependant, les italiens ont pris le large sur les autres pays européens en réalisant de grandes performances. Mais, où sont les Français dans tout ça et quelles sont les perspectives de ce marché pour eux ?

Le PHYD a de la cote en Italie

C’est connu, les Italiens sont le peuple le plus gourmand de l’Europe (d’ailleurs, leurs saveurs sont irrésistibles). Cette « faim » semble toucher aussi le marché de l’assurance-auto dans ce pays, notamment pour l’offre du PHYD où le marché se développe assez vite en ayant une part de marché de 15,5% de la totalité du secteur local dans le troisième trimestre 2015. Toutefois, les clients italiens ne sont pas les plus chanceux du monde. Ces derniers se payent la police d’assurance auto la plus chère de l’Europe, à raison de 439£ en moyenne : les Français ne payent que 143£ en moyenne par exemple.

Ces tarifs s’expliquent par les critères spécifiques au marché italien comme la législation locale qui oblige les compagnies d’assurances à proposer un même prix à tous les clients sans distinction, le taux de fraude élevé dans ce secteur (14%) ce qui laisse les assureurs dans l’obligation d’augmenter leurs charges et les barèmes tarifaires destinés à certaines populations du pays où la fraude est trop élevée (Au sud, ce taux est estimé à 24% par exemple).

Le marché du PHYD en France

Dans l’Hexagone, Allianz était parmi les premiers assureurs à proposer une assurance-auto incluant le PHYD dans son optique. D’autres sociétés comme Filiassur ou Axa s’intéressent également à ce segment du marché étant donné qu’il représente une réelle opportunité pour ces prestataires.

Alors qu’il n’est pas toujours à égalité avec le marché italien, le marché français est tout de même moins exigeant que celui de son voisin. En effet, il existe moins d’aléas d’ordre moral et les primes sont beaucoup moins élevées. Le contexte est différent et l’offre française s’adressent à toutes les catégories, spécialement les jeunes conducteurs qui ne sont souvent ni propriétaires du véhicule assuré, ni souscripteurs à la police d’assurance. Du coup, les assureurs comme Filiassur d’augmenter leurs tarifs auprès de cette catégorie.

Il est évident que la progression du marché français de l’assurance auto, y compris les offres incluant le PHYD, ne sera pas assez soutenue d’offres importantes, mais le développement de cette technologie favorisera la concurrence et permettra à ce marché de se hisser au niveau de celui de ses principaux concurrents.

 

Alain Ducasse rejoint Elior Group

Après avoir nommé Cyril Capliez comme directeur générale adjoint de la stratégie, du développement et de l’innovation, le groupe Elior s’est associé avec Alain Ducasse pour le bien de son nom de marque.

Réputé dans l’univers de la gastronomie et reconnu par sa cuisine raffinée et distinguée, Alain Ducasse a rejoint le leader de la restauration collective et de concession groupe Elior, afin de renforcer leurs atouts et valoriser l’excellence de leur savoir-faire.

Cette collaboration fait partie de la stratégie du développement du groupe et de la stimulation de leurs réussites respectives.

Considérées comme deux grandes enseignes de la restauration française, le chef étoilé Alain Ducasse le partenaire de l’homme d’affaires prospère Stéphane Courbit et le groupe Elior partagent les mêmes valeurs et visent les mêmes ambitions.

Depuis quelques mois, Alain Ducasse s’est associé avec Elior Group en consacrant 10% de ses bénéfices dans le but de consolider ses atouts.

Ce partenariat permettra à Alain Ducasse de planifier les nombreuses ouvertures et bien gérer les prestations de ses restaurants déjà mis en place.

Cette collaboration est une opportunité réciproque qui nous permettra d’inaugurer un qui réconcilie la grande échelle et l’excellence. Commente Alain Ducasse à propos de ce sujet.

La forte réputation et le savoir-faire unique d’Alain Ducasse trouvent un écho favorable chez Philippe Salle, pour lui « la collaboration avec Alain Ducasse servira au mieux les convives des deux enseignes et renforcera leurs excellences ».

·         A propos d’Alain Ducasse Entreprises

Alain Ducasse Entreprise est une enseigne phare dans le monde de la gastronomie et l’art culinaire.

Au service des particuliers, du secteur privé et des collectivités, Alain Ducasse Entreprise met toutes les expertises de son chef étoilé et de son équipe de qualifiés afin de répondre au mieux aux attentes de ses clients.

Connue par ses idées innovatrices et ses recettes singulières, cette entreprise de restauration ne cesse d’attirer l’attention des gourmands et des gourmets et de fidéliser ses convives.

 

·         À propos d’Elior Group

Fondé en 1991 en France, Elior Group est aujourd’hui un leader de la restauration collective et de la gastronomie.

Opérant dans 13 pays dispersés dans les 4 coins du monde, Elior est le restaurateur de référence dans l’univers de l’entreprise, de l’enseignement et de la santé, ainsi que dans l’univers du voyage.
Avec un chiffre d’affaires de 5 341 millions d’euros et un groupe de 106 000 collaborateurs, Elior Groupe a su attirer 3,8 millions de clients dans 18 000 restaurants et points de vente.

 

Avant de connaître le succès et de jouir son bonheur, Cyril Hanouna a vécu des années de sombre galère !

Commençant son parcours professionnel très jeune, Cyril Hanouna n’avait rien d’exceptionnel qu’un brillant talent et un rêve fou de devenir célèbre.

Réputé pour son succès et son audience marquée ses dernières années, l’animateur reconnu par l’émission « Touche pas à mon poste » n’a pourtant pas toujours touché le sucés et flotter sur la vague de la célébrité. Comme presque tous les animateurs célèbres, Cyril Hanouna le dirigent actuel de la boite de production de Stéphane Courbit a vécu des passages très difficiles qui l’ont même fait songer à tout plaquer.

Personne ne pourrait croire, que le célèbre animateur aux audiences incomparables était loin d’être un présentateur prospère et que tout semblait tourner contre lui à un moment donné.

Connaissant des échecs consécutifs durant des années et une réputation défavorable, Cyril Hanouna envisageait changer carrément de secteur d’activités et s’éloigner de l’univers de l’audiovisuel : radio, télévision, production….

 

Des années d’échec et de malheur

Selon le livre de biographie rédigé par René Chiche parlant de parcours de Cyril Hanouna, l’animateur dont personne ne voulait entendre parler de lui connaissait des polémiques, des scandales et des échos défavorables à un moment donné.

Accusé de divers scandales, victime d’une mauvaise réputation auprès des organismes et des particuliers et ayant reçu plusieurs avertissements du CSA à la suite de signalements de centaines de téléspectateurs, les chaînes refusaient de faire confiance à Cyril Hanouna suite à ses échecs et son image défavorable.

Durant des mois, l’animateur qui avait reçu un chèque du producteur audiovisuel Stéphane Courbit est resté sans emploi.

Tout au long de cette période, Cyril n’a pas lâché prise et il essayait sans cesse joindre des dirigeants de plusieurs chaînes de télévision et personne ne l’écoutait. C’est ce qu’il a confié l’an dernier dans l’interview lancée par Télé Obs.

 

Zoom sur sa vie privée et sur le retour de son succès

En 2003, Cyril Hanouna était au cœur de l’échec, où sa célèbre émission diffusée tous les matins sur M6 a été annulée. C’est en cette période-là qu’il a rencontré sa bien-aimée lors d’une soirée. C’était apparemment le coup de foudre ! Convaincue de son talent et de son humour hors-pair, Emilie faisait tout pour encourager son compagnon. Malgré les crises financières par lesquelles ils ont passé, la femme de Cyril Hanouna était toujours à ses côtés pour regagner son succès.

Après quelques années de galère, Cyril Hanouna avait relancé sa carrière avec le lancement de son programme célébré « Touche pas à mon poste ».

Tout ce qui vous servira pour lancer votre entreprise

Jeunes diplômés, salariés, titulaires dans la fonction publique ou chômeurs, ils sont nombreux ces français qui osent créer leur propre marque et entrer dans le monde de l’entreprise de sa plus grande porte. Poussé par une excitation incroyable, voyant devant eux les exemples mythiques de Steve Jobs ou de Mark Zuckerberg, ces gens ne voient pas certains obstacles ou risques qui peuvent faire sauter leur rêve d’un seul coup. En France, plusieurs profils ont déjà réussi ce défi à l’instar du spécialiste en communication et influence Mr Gérard Askinazi, le propriétaire de la boite Agences Publics, que nous l’avons recueilli pour vous poster quelques conseils pratiques avant le démarrage de votre aventure.

Travaillez sur vous-même

La personnalité de l’entrepreneur est d’une énorme importance. Vous devez être quelqu’un de féroce, catégorique, très actif et surtout fou passionné par ce que vous allez entreprendre. Toutefois, vous allez devoir trouver un juste milieu dans votre personnalité pour ne pas tourner vos équipes et associés contre vous. Soyez dur quand il vous le faut, mais ne portez rien de personnel contre vos collaborateurs. Vous pouvez toutefois vous faire aider en consultant des cours de management.

Beaucoup de porteurs de projets abandonnent au milieu de la route parce qu’ils ont mal préparé leur truc ou ils n’ont pas supporté la pression. Il arrivera un moment où vous devez vous battre seul contre tout le monde, votre famille compris. Mettez une idée dans votre tête : si vous croyez à votre projet, vous allez le réussir coûte que coûte. Souvenez-vous que l’échec est la première étape de la réussite.

Préparez votre business plan

Votre enthousiasme est parfait, mais vous devez le traduire en actions. Ne sous estimez jamais l’étape de la préparation de votre business plan. Prenez tout votre temps là-dans, rien ne vous sera plus utile après que ce petit document. Il vous servira d’outil pour comprendre les grandes lignes financières de votre projet, de tracer les objectifs avec des chiffres, d’étudier votre rentabilité potentielle et de convaincre les investisseurs à miser sur vous pour vous financier.

Le modèle économique se présente comme instrument d’étude de marché et ses opportunités. Il inclut également vos différentes actions financières prévisionnelles. Un business plan réussi vaut dire que vous avez une visibilité claire sur votre projet. Du coup et sauf la production d’événements imprévisibles, votre projet ne sera qu’une réussite.

Faites parler de votre start-up

Vous pouvez avoir l’idée la plus rentable du monde, mais elle ne rapportera rien tant que personne ne la connaitra. Il faut que vous communiquiez davantage votre marque. D’ailleurs, Mr Askinazi conseille souvent de mettre la stratégie de communication en premier de vos priorités. Utilisez les réseaux sociaux et créez votre propre communauté. Publiez des messages ciblés et optez pour un discours jeune proche de leurs attentes. Vous pouvez même sponsoriser vos publications et élargir votre cible. Les réseaux sociaux vous donnent une opportunité, exploitez-la ! Consultez les médias et participez aux différents meetings d’entrepreneurs pour faire parler de votre entreprise. C’est une opportunité pour vous de gagner en audience et en relations professionnelles.

Créer une entreprise n’est pas si difficile à faire, mais la faire durer dans le temps et gagner est le véritable défi qui s’annonce à vous. Sachez que peu importe vos motivations ou vos accomplissements, l’aventure est en elle-même passionnante. Osez-la, vous n’avez rien à perdre !