La maladie de Parkinson

 

C’est une maladie neurologique chronique, qui atteint surtout les personnes âgées.

Elle est due à la dégénérescence d’une population spécifique des neurones “neurone dopaminergique”.

 Neurone dopaminergique : est un neurone qui produit de la dopamine.

Cette maladie détruit progressivement ces neurones dits à dopamine.

Elle affecte 1 % de la population de plus de 60 ans.

La maladie de Parkinson est la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente en France.

Elle débute généralement, entre 50 et 60 ans.

 

  Le système nerveux :

Le système nerveux central, qui comprend l’encéphale (cervelet, tronc cérébral, et le cerveau), et la moelle épinière (elle chemine à l’intérieur de la colonne vertébrale).

Le système nerveux périphérique, il comprend le système somatique qui intervient dans les actions du corps, et le système neurovégétatif, qui régule les activités inconscientes.

Les neurones de la substance noire (se trouve sous le cerveau) produisent la dopamine.

La disparition progressive de ces neurones est responsable d’une chute de la production de dopamine, dans la maladie de Parkinson.

On remarque que la dopamine joue un rôle fondamental, et participe à toute activité comportant des mouvements, comme parler, dessiner, écrire…

Le déficit en dopamine peut provoquer un mauvais contrôle des mouvements automatiques et involontaires.

Cette maladie est favorisée par le vieillissement, les facteurs génétiques et environnementaux, mais aussi, par l’âge qui est le principal facteur de risque.

Les facteurs environnementaux : consommation d’eau de puits, exposition prolongée à des métaux lourds (plomb, mercure, cadmium), à des solvants organiques, ou exposition aux pesticides organochlorés…

 

  Les symptômes :

La maladie de Parkinson se caractérise par l’association de trois symptômes, qui sont le tremblement de repos, l’hypertonie, et l’akinésie.

Tremblement de repos : il apparaît ou disparaît selon les moments.

Le tremblement d’attitude est localisé à la tête et aux mains, apparaît en cas de fatigue, et survient lors du maintien d’un geste.

  L’akinésie : on parle ici, d’une lenteur dans la coordination des mouvements et dans l’initialisation.

La personne éprouve des difficultés à se retourner dans son lit, ou à se déplacer…

La marche est ralentie, la voix est affaiblie et monocorde, le visage est figé…

L’hypertonie : elle touche tous les muscles du corps, et prédomine le long de la colonne vertébrale.

C’est une tension excessive des muscles, qui provoque une sensation de raideur un peu douloureuse.

La maladie de Parkinson, peut aussi s’accompagner de trouble de l’attention, des troubles de sommeil, d’une perte de motivation voire d’un véritable état dépressif, d’une baisse des capacités de mémoire, et d’un ralentissement de la pensée.

Il y a également, d’autres symptômes qui sont associés de façon irrégulière, comme les troubles de la déglutition, une diminution de l’odorat, une constipation, un amaigrissement, ou une fatigue marquée avec somnolence.

 

  Prise en charge :

La maladie de Parkinson est une maladie chronique complexe, qui nécessite une prise en charge particulière.

La prise en charge de Filiassur assurance comprend des traitements spécifiques, une aide à domicile et un aménagement du logement du patient.

C’est la seule assurance qui couvre, les dépassements d’honoraires, et l’écart entre le prix réel d’un dispositif médical et entre le tarif de la sécurité sociale.

 

 

Où faire les courses du ramadan en France ?

Le mois de ramadan est la période phare des pics de consommations chez les musulmans et le rendez-vous le plus attendu par les commerces d’alimentation.

Dans quelques jours, les musulmans en France vont accueillir un mois sacré et s’apprêteront à une véritable mutation d’habitudes de consommation.

Synonymes de fortes consommations et grandes tentations culinaires, le mois de ramadan est solidement lié aux achats excessifs et aux consommations abusives.

Repérer les meilleures promotions et distinguer les prix les plus intéressants et l’affaire qui intéresse le plus les musulmans habitant en France ses derniers moments. Pour ceux qui sont encore à la recherche d’une bonne adresse pour remplir votre panier et accueillir comme il se doit le mois de ramadan nous vous suggérons quelques bons endroits.

Monoprix se met au halal et au casher

Faisant partie du groupe de distribition, Casino  l’entreprise Monoprix était parmi les premiers magasins à proposer des produits halal en France.

Voulant toujours satisfaire au mieux les attentes et les demandes de notre clients, nous avons mis à leurs dispositions une sélection de produits licites de tous genres allant de la viande rouge jusqu’aux viennoiseries en passant par les charcuteries et les pâtisseries.

Implantée sur tout le territoire français et disposant de quelques milliers de points de vente, l’entreprise Monoprix, reste le commerce de proximité préféré des français et celui qui offre le plus intéressant des prix, selon une étude de consommation récemment effectuée.

Hal’shop au 15ème

Niché au cœur du quinzième arrondissement de Paris, ce commerce de proximité est le rendez-vous incontournable pour tous les musulmans habitant à Paris et recherchant des produits halal de qualité.

Offrant une large panoplie d’articles licites aux saveurs de l’orient et aux goûts de la méditerranée   Hal’shop propose à ses clients tout ce dont ils ont besoin : légumes frais, fruits succulents, conserves de toutes les couleurs….

Paris Halal

A quelques mètres du Centre Commercial Belle Épine, Paris Halal vous ouvre ses portes pour vous offrir une sélection de produits halal de grande qualité et au meilleur prix.

Dans cet espace de 800m², Paris Halal vous réserve tout ce dont vous avez besoin pour remplir votre panier du ramadan et accueillir ce mois béni comme il se doit : légumes, fruits, viandes, poissons, conserves…

L’épicerie Sabbah à Belleville 

Trouvez une multitude de produits du monde entier et des articles aux saveurs de l’orient et de la méditerranée dans épicerie halal nichée au 71 Boulevard de Belleville et faites-le plein de votre caddie à un petit prix.

Dans ce magasin aux couleurs de l’orient, vous trouvez sans doute, les produits qui composeront les plus délicieuses recettes et qui agrémentent les tables d’Iftar pendant le mois de ramadan.

 

 

 

 

 

Les accidents routiers : entre hospitalisation et indemnisation comment faire ?

Nulle n’est à l’abri des accidents de la route, avec 6 312 blessés enregistrés en 2016 sur la route de la France, comment faire face aux problèmes financiers de l’hospitalisation ? Et comment faire pour l’indemnisation ?
L’année 2016 a été marquée par une hausse de la mortalité routière avec 3 469 décès provoqués par des accidents de la route. Selon l’observatoire national interministériel de la sécurité routière, le nombre de blessés a atteint en septembre dernier 6 312 dont 2 471 sont hospitalisés. Malgré les efforts déployés par l’association de prévention routière, le nombre de mortalité ne cesse d’augmenter.

Hospitalisation:

Suite à un accident de la circulation, tous les frais médicaux, d’hospitalisation, et de rééducation sont normalement, pris en charge par l’assurance santé ou par la garantie hospitalisation de votre assurance. Toutefois, on peut voir une différence entre les compagnies d’assurances. Donc l’assurance hospitalisation protège l’assuré en cas d’hospitalisation suite à un accident de circulation par versement d’une indemnité journalière, dès les premiers 48 h d’hospitalisation. Ce montant varie de 10€ -400€ selon les formules et les compagnies de prévoyance. Chez Filiassur assurance par exemple, les indemnités sont de 200 € par jour. Et bien sûr, ces indemnités sont cumulables avec les prestations de la sécurité sociale et avec celle de la mutuelle santé. Ces indemnités versées par Filiassur, peuvent aussi, couvrir des frais de services tels que payer une garde d’enfants pour s’occuper des vôtres pendant votre absence.

Indemnisation

Si on est victime (cycliste, piéton ou passager) de dommage corporel (physique ou psychique) à la suite d’un accident routier, on doit pouvoir être indemnisée. En effet selon la loi Badinter, du 5 juillet 1985, qui porte sur le droit à l’indemnisation pour toute victime de la circulation dans lequel est impliqué un véhicule à moteur. Il faut tout d’abord déclarer l’accident à l’assurance dans les 5 jours, en présentant un certificat médical ou un certificat d’hospitalisation, ainsi qu’un exemplaire du constat complété. En revanche, l’indemnisation du conducteur dépendra de sa culpabilité dans l’accident et des garanties souscrites.
Toutefois, tous accidents causés par les trains ou tramways circulant sur voie ferrée ne sont pas considérés autant qu’accidents routiers.
Selon l’observatoire national interministériel de la sécurité routière, le premier trimestre de cette année, on a enregistré une baisse de décès de 3.7 %, soit 28 personnes en moins que l’année dernière.
Cependant, le mois de mars 2017 a montré une hausse de 4.3 % décès.

Le métier de d’avocat

 

  Comment devenir un bon avocat :

Le métier d’avocat est très exigeant, le défenseur doit faire preuve à de nombreuses qualités.

Son rôle est de défendre ses clients et les représenter devant la justice.

Un bon avocat doit être bien organisé dans son travail et capable d’assimiler une quantité importante d’information vu que la Loi est vaste.

L’avocat doit respecter le secret professionnel, il doit être digne de confiance.

Déjà, lors du serment, il doit promettre de faire preuve à la “dignité, conscience, indépendance et humanité”.

Parmi les qualités essentielles d’un bon avocat “ la vivacité et la réactivité”, il doit convaincre son auditoire en utilisant la logique et une bonne argumentation.

 

     Formation nécessaire :

Pour devenir un avocat, il faut passer par une formation en droit à l’Université.

Cette formation dure quinze mois : cinq mois de formation, ensuite cinq mois sur un projet pédagogique et enfin cinq mois dans un cabinet d’avocats.

Les avocats aujourd’hui sont très demandés.

Pour réussir dans son domaine, Didier Linotte le président du tribunal suprême de Monaco, a écrit toute une liste de principes éthiques.

Cette liste contient 8 règles fondamentales :

●      Il ne faut jamais accepter des causes injustes

●      Il ne faut pas défendre une cause par des moyens illicites

●     L’avocat est tenu à la restitution, donc il ne doit pas accabler le client de dépenses superflues

●     L’avocat doit être honnête et défend la cause de son client avec soin

●     L’avocat doit bien étudier les pièces d’un procès

●     Pour réussir dans sa défense, l’avocat doit implorer le secours

●     Il doit garder la justice et la probité comme la prunelle de ses yeux

●     Surtout, il doit être véridique, sincère, respectueux et raisonnable.

La science, la diligence, la vérité, la fidélité et la justice sont des qualités requises chez un défenseur.

 

Un bon avocat est capable de s’adapter à ses clients d’une manière personnalisée, il doit faire preuve d’efficacité et de diplomatie.

 

     Les méthodes pour devenir un défenseur à succès :

Il y a des différentes méthodes pour devenir un défenseur à succès.

D’abord, il faut bien connaître les Lois : un professionnel doit toujours être au courant de chaque évolution et changement qui se produisent dans son secteur d’activité.

Faire des recherches : Pour traiter un cas, il faut prendre tout son temps pour faire des recherches et surtout pour trouver des solutions.

Apprendre les techniques de base : Pour être un avocat réussi, il faut examiner chaque cas sous tous les angles, pour trouver la solution la plus adaptée et définir les faits de manière claire.

Assister à des séminaires pour s’entraîner et simuler différentes situations.

Adhérer à une association d’avocats pour échanger les informations et les idées.

Faire preuve de courtoisie : faire toujours preuve d’un grand respect.

Prêter de l’attention à vos clients : il faut se mettre à la place de vos clients, être compréhensif face à leurs problèmes.

Être honnête : Il faut être direct et honnête avec vos clients, mais surtout digne de confiance…

 Le président, a été nommé le meilleur avocat à Monaco l’année dernière, c’est un homme compétent, il est un professeur agrégé de droit public et au même temps avocat aux barreaux de Grasse et de Paris.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La digitalisation des marques de luxe

Aujourd’hui, le luxe vit une pleine révolution. Une révolution constante qui évoque beaucoup de changement auprès de la marque elle-même et du consommateur.

Auparavant, le monde se demande pourquoi le luxe est si réservé et si prudent par rapport au digital? En effet, le calme est tout ce que le luxe demande. Les marques haut de gamme n’ont pas besoin de faire de bruit pour vendre leurs produits. Elles ont des clients bien spécifiques adeptes au luxe et aux pièces précieuses qui reflètent leur mode de vie.

Depuis sont apparition il y a quelques années, le digital a été reconnu avec son caractère bruyant et clinquant qui ne s’adapte pas avec le luxe synonyme de calme et de l’espace.

Véritablement, dans le luxe il y a de la création et non pas dans le digital qui s’appuie sur l’imitation et la tendance.

En deux mots, le luxe est tout un héritage tant dis que le digital est récent. Et pourtant toutes les grandes marques s’y mettent depuis quelque temps.

Le luxe et les réseaux sociaux

Nous nous sommes adressés à monsieur Serge Weinberg, l’héritier de la maison de prêt-à-porter Weinberg, le président du conseil d’administration de la marque Gucci et le père de l’homme d’affaires prospère, Thierry Weinberg pour nous parler un peu de l’importance de la digitalisation des enseignes de luxe.

Fort de ses nombreuses années d’expériences dans le domaine des affaires et de luxe, le père du fondateur de l’entreprise Doublev Assurance, Thierry Weinberg a souligné lors d’une conférence de presse qui tourne autour de la « digitalisation du luxe »: « il y a deux faces du digital, il y a le digital comme outils de vente et de prospection et celui qui ne sert qu’à la communication. Du moment ou le digital n’affectera pas la valeur du luxe, oui pourquoi ne pas se mettre à la modernisation et suivre cette évolution qui a touché tous les domaines et toutes les spécialités. »

Aujourd’hui, le luxe se met de plus en plus au digital, nous voyons souvent des grandes marques telles Gucci, Chanel, Dior, Yves Saint Laurent… se mettant sur les réseaux sociaux et adaptant des nouvelles méthodes du marketing. Instagram, est selon une récente étude un des outils les plus performant aidant les grandes marques à communiquer avec le consommateur.

Twitter est devenu un canal de communication à part entière que presque toutes les grandes marques utilisent pour s’approcher au mieux de leurs consommateurs et pour avoir un feedback direct.

Le pouvoir des médias sur la société moderne

Nous vivons actuellement dans un monde ultramédiatisé. Contrairement à l’ère de la radio et de la chaîne unique, nous avons aujourd’hui d’accéder aux News à n’importe quel moment de la journée et partout dans le monde soit via internet ou sur les chaînes d’informations.

En effet, les médias ont un rôle important sur le pouvoir public et le sort des nations. La presse écrite, la radio, la télévision, internet, et toutes les formes de médias. Ils sont responsables de ce qu’on appelle, l’opinion publique.

De l’information à l’influence

Dans les années 60, les chercheurs américains ont redéveloppé le concept de leader d’opinions en soulignant le rôle d’intermédiation entre l’émetteur et le récepteur que peut occuper un intellectuel, un homme politique ou un journaliste réussi. Qui joue le rôle d’un intellectuel social bénéficiant d’une certaine crédibilité auprès du grand public. On peut en citer dans l’univers audiovisuel français, David Pujadas, le journaliste politique de France2, Jean Jacques Bourdin le présentateur des émissions télévisées et l’animateur de la radio RMC, ou encore l’animatrice de LCI spécialisée dans les affaires politiques et les sujets d’actualités.

Aujourd’hui, il y a des professionnels de la politique sont entrés dans l’ère de la communication et ce sont servis des outils médiatiques. Alors quel rôle joue les médias dans la vie politique ?

Comment les médias influencent-ils notre opinion ?

Il s’avère que les médias ont le plus d’impact sur l’opinion publique et par conséquent sur tous ceux qui représentent la politique.

Selon une récente étude, un téléspectateur fidèle à TF1 ne voterait pas comme un abonné au Figaro encore mois comme celui qui écoute RTL. Ce qui signifie que les médias peuvent influencer l’avis des récepteurs et leurs perceptions des choses.

Assurément, les médias quelles que soient leurs formes, ont un véritable impact sur les choix politiques. Sinon, pourquoi nous voyons tous les soirs des prétendants présents sur les plateaux télévisés à quelques semaines des élections. Les émissions politiques traitant les sujets d’actualités, LCI jouent un rôle majeur dans la constitution des avis des téléspectateurs sur les personnalités politiques et leurs programmes.

En effet, écouter un homme politique s’exprimer durant des heures permet à un téléspectateur d’avoir une idée plus claire sur son parcours, son programme, ses promesses et surtout le comparer avec ses concurrents.

 

C’est faux, la robotisation n’aide pas à la création de l’emploi

Etant un vecteur important de la croissance économique, la création de l’emploi reste toujours la première préoccupation de la politique française, comme le pense l’expert en économie. Dans cette optique, certain pensent que l’introduction de la haute technologie dans l’économie facilite la création de l’emploi. Ceci vient d’être contesté par deux chercheurs américains qui viennent de publier une étude sur les effets de la robotisation sur l’emploi en aboutissant à des résultats plutôt inquiétants.

Retour sur position

En mai 2016, Daron Acemoglu et Pascual Restrepo, deux chercheurs du Massachussetts Institute of Technology (MIT) et de la Boston University, ont publié une étude qui montrait que l’utilisation des robots dans l’industrie permettait de créer l’emploi en recyclant les anciens métiers manuels et en permettant d’augmenter les niveaux de rémunération dans ce domaine d’activité.

Cette conclusion tenait bien la route, jusqu’à ces auteurs reviennent sur leur position en publiant de nouveau, en mars 2017, une nouvelle étude basée sur une analyse empirique de l’évolution du secteur industriel et en s’appuyant sur leur observation de l’emploi dans ce secteur aux Etats-Unis pour la période 1990-2007. Les nouveaux résultats sont plutôt inquiétants et contredisent les théories précédentes en constatant un « effet négatif sérieux des robots sur l’emploi et les salaires en industrie »

Les robots suppriment la main-d’œuvre

 

Dans sa perception de la croissance globale d’un pays, on a toujours estimé que la création d’emplois est l’unique bon indice de développement. Ainsi, l’étude américaine sur l’influence de la robotisation dans la création de travail ne représente qu’un appui à cette théorie.

Autrement, le premier problème avec l’utilisation des robots dans l’industrie est que ces derniers ne créent que des postes pour leur propre gestion opérationnelle ou entretien. Avec leur arrivé, des postes d’ouvriers sont supprimés et il n’existe encore aucun autre modèle pour compenser cette défaillance. Durant leur observation, les deux chercheurs ont trouvé que les robots sont directement responsables de la suppression de 670000 postes en se basant sur cette équation «  un robot installé pour 1000 ouvriers fait supprimer 6,2 postes dans le métier concerné.

Dans cette époque, les industriels comptent beaucoup sur ces engins à haute technologie et à fort apport productif pour accélérer leurs procédures de production et automatiser toute la chaine. Ayant plus rapide et parfois plus efficaces que les ouvriers qui doivent être formés et recyclés, les robots représentent ainsi un grand risque sur le futur de l’employabilité dans le secteur industriel.

 

0625

Où savourer les meilleures pâtisseries orientales pendant le mois de ramadan en France ?

Le Ramadan est le mois le plus attendu par les musulmans en France et sur toute la planète. Les 30 jours les plus bénis pour les personnes croyantes.

Dans quelques semaines le calendrier Hijri annoncerait la venue de ce mois sacré de l’islam. D’ici peu les musulmans habitants en France jeûneront pendant une trentaine de jour et accueilleront des nouvelles habitudes alimentaires et comportementales.

Selon la Mosquée de Paris, le Ramadan 2017 débutera aux alentours du 27 mai 2017 et prendra fin, 30 jours après.

Le mois de ramadan ne va plus tarder, l’occasion de découvrir quelques bonnes adresses proposant les meilleures recettes orientales.

Suivez-nous dans notre voyage culinaire vers une découverte des plaisirs inédits

Pendant tout un mois, et dès que le calendrier musulman annonce la date de l’arrivée du Ramadan 2017, le quotidien des musulmans connaît une transformation totale pour suivre le rythme des habitudes et des traditions alimentaires. Voici quelques bonnes adresses où savourer les meilleures recettes orientales.

·         El Andalousia

Implanté au cœur, au 25 Rue de la Goutte d’Or, cet écrin de saveurs et de senteurs, El Andalousia est l’adresse inratables des musulmans et des amoureux des recettes orientales pendant le mois de ramadan.

·         Le comptoir de Tunisie

La Tunisie est reconnue par ses délicieuses recettes artisanales élaborées avec le plus grand soin. Du Baklawa, au Makrout en passant par les cheveux d’ange au sucre filé et les cornes de gazelles farcis aux amandes… le Comptoir de Tunisie offre chaque année à l’occasion du mois de ramadan une large palette de gourmandises pour tous les goûts et les budgets.

 

·         Amande et Cannelle

C’est au cœur de Strasbourg que nous emmenons pour vous faire découvrir un coin typiquement oriental proposant un large choix de mets élaborés avec beaucoup d’amour et de savoir-faire. Nichée au 8 rue du Travail, 67000 Strasbourg, cette pâtisserie orientale est dotée d’une réputation irréprochable et d’une habileté incontournable.

·         Pâtisserie Masmoudi à Lyon

Pour ceux qui habitent dans le Rhône (69), nous vous proposons une franchise d’une pâtisserie tunisienne qui offre une multitude de gourmandises et de mignonneries gourmandes. Une enseigne phare dans le domaine de la pâtisserie orientale, ce coin de saveurs est l’adresse qu’il vous faut pour agrémenter votre table d’Iftar avec des délicieuses créations tunisiennes pendant le mois de ramadan 2017.

 

 

 

 

Plan Maroc Vert : L’agriculture au cœur du développement économique et social

On oublie trop souvent, le domaine de l’agriculture est de loin le premier employeur au monde. Et c’est l’agriculture familiale qui forme l’essentiel de la cette force de travail.

Elle produit 70% des denrées alimentaires, et joue un rôle majeur dans la lutte contre la famine et la pauvreté.

En effet, l’agriculture assure la sécurité alimentaire d’une centaine de millions de personnes au monde. Elle gère une proportion considérable des ressources naturelles de la planète.

L’exploitation du domaine de l’agriculture a beaucoup d’atouts, mais ces atouts ne peuvent être efficaces que si les Etats mettent en place un cadre institutionnel et économique favorable.

Au Maroc, le mouvement coopératif est soutenu par l’Etat, et il est en plein essor.

La Coopérative d’huile d’olive qui a été lancée depuis une vingtaine d’années et gérée par les plus grands investisseurs dans l’agriculture et les hommes d’affaires intéressé par ce domaine ont absolument contribué à l’amélioration des récoltes agricoles et à créer des nouveaux pôles d’emploi.

« Cette coopérative fera profiter de nombreux agricoles et particulièrement la femme à la campagne de pleins avantages. Le courage des membres de ce groupement a attiré l’attention et le soutien de certaines organisations et ministères. » Explique  l’homme politique dirigeant les plus grands projets économiques et sociaux au Royaume.

La Banque mondiale prépare un grand programme au Maroc

Distinguant sa forte implication et son développement favorable en faveur de l’agriculture, la Banque mondiale a consacré pare un intéressant programme visant à améliorer quelques filières agricoles et à optimiser le secteur agroalimentaire marocain dans l’ensemble de sa chaîne de valeur.

Ce projet vient en complément du plan « Maroc Vert » et vise principalement à améliorer la qualité des aliments proposés par les agriculteurs, faciliter la production et la commercialisation des produits et surtout contribuer à l’intégration entre l’amont et l’aval et le contact direct entre le producteur et le consommateur.

« Le programme que nous visant mettre en place sert principalement à améliorer tout le domaine agricole au Maroc et à offrir aux agriculteurs ainsi qu’aux investisseurs dans ce domaine de nombreux avantages économiques et fiscaux. Parmi les apports de ce projet, la transformation des produits alimentaires, la facilité de la commercialisation, l’optimisation de la qualité des produits, la normalisation… » Affirme Marie-Nelly la Directrice du Département Maghreb et Malte, Moyen-Orient et Afrique du Nord.

 

La technologie TEP pour révolutionner l’imagerie médicale à Béziers

La France, le secteur de la santé s’améliore jour après jour avec le développement de plusieurs nouvelles technologies en particulier dans l’imagerie médicale, secteur où le groupe Acteon de Marie-Laure Pochon réalise de grandes performances. L’été dernier, à Béziers, on a franchi un autre grand pas dans ce domaine avec la venue d’une nouvelle technologie révolutionnaire. Il s’agit de la Tomographie par émission de positions (TEP). A l’occasion, un nouveau centre de médecine nucléaire dédiée à l’imagerie médicale a été inauguré pour qu’il soit le deuxième de son genre à Béziers après le centre privé du docteur Gandilhom, installé dans l’hôpital de la ville.

Un centre de taille pour accueillir la nouvelle technologie

Depuis 2014, on a donné l’autorisation au nouveau centre de médecine nucléaire à Béziers. L’autorisation pour construire les locaux venait une année plus tard et les travaux ont vite commencé ainsi sur un terrain appartenant à l’hôpital de la région. La nouvelle infrastructure se dote d’une surface de 1200 m² et une équipe bien chargée avec 4 médecins nucléaires, un radio physicien, 8 manipulatrices, 6 secrétaires et un agent d’entretien.

L’installation de ce centre à Béziers fait éviter patients de faire des déplacements à Montpellier ou Perpignan pour faire leurs travaux tout en ayant une meilleure qualité de prise en charge. Il est alors doté des meilleures technologies médicales dont la technologie TEP qui apporte de la valeur ajoutée à l’imagerie médicale.

La technologie TEP s’installe à Béziers

Comme nous l’avons mentionné plus haut, l’imagerie médicale se développe bien en France notamment avec le travail qu’effectuent les leaders du domaine comme Marie-Laure Pochon, PDG d’Acteon. Toutefois, la venue de nouvelle technologie est toujours quelque chose d’important. A Béziers, on a à peine fini d’installer le matériel de la Tomographie par émission de positions (TEP) dans le nouveau centre de médecine nucléaire.

Apparue à l’an 2000, la TEP s’applique dans la détection les cellules cancéreuses en assurant à la fois le diagnostic, le bilan et l’assistance dans le traitement du patient. Apportant des informations que d’autres technologies ne font pas encore en imagerie, la TEP nous renseigne sur la biologie et le fonctionnement des tumeurs. En outre, la technologie permet de mesurer l’activité métabolique ou moléculaire d’un organe en trois dimensions pour obtenir une image sur son fonctionnement. Elle se base sur le principe de la scintigraphie, c’est à dire l’injection d’un traceur que son comportement et ses propriétés biologiques sont déjà connus à l’avance.